On en parle

SPECIAL COP21: Une PME normande défend la forêt amazonienne

Concilier souci écologique et performance économique, c'est le pari de SLB qui contrôle 1 800 hectares de plantations d'eucalyptus dans l'Etat du Paraná, au Sud du Brésil. Reportage sur place pour « Le Parisien Economie ».

Concilier souci écologique et performance économique, c’est le pari de SLB qui contrôle 1 800 hectares de plantations d’eucalyptus dans l’Etat du Paraná, au Sud du Brésil. Reportage sur place pour « Le Parisien Economie ».

S’enfonçant dans des herbes hautes, équipé de guêtres pour parer les morsures de serpents, Stéphane Ledentu vient contrôler ses arbres bien alignés, numérotés, élagués : le créateur de forêts jubile. «Alors que j’avais 23 ans, mon grand-père me fit couper des arbres auxquels j’étais attaché. A cet instant, je me suis dit qu’un jour, j’en planterai », se rappelle le responsable de SLB do Brasil, filiale de son entreprise familiale d’exploitation forestière, basée dans le Calvados.

Retrouvez le numéro spécial COP21 du « Parisien Economie » en pdf

Sauver le poumon du monde, ce Normand s’y attelle avec ses quinze fermes de plantations. En développant des forêts dites « palliatives » ou « de substitution », il pratique une « écologie réaliste ».
« A partir du moment où des terrains sont acquis, les forêts naturelles sont préservées, explique Stéphane Ledentu. Cela permet de maintenir la biodiversité. Sur ces terres à vaches, des arbres de plus de 30 mètres ont poussé en cinq ans. » Ils répondent aux normes FSC (Forest Stewardship Council), label sous le contrôle de WWF et Greenpeace qui assure que la production respecte la gestion durable des forêts.

Une démarche « éconologique »
Juarez, en charge du suivi, sort son mètre : « Avec un chêne, il faudrait quarante ans pour arriver à ce diamètre ! » Ingénieur agronome passé par l’université de Curitiba, à quelques encablures, Henrique insiste sur les emplois locaux (forêts, correction des sols, routes…) « Nous freinons l’exoderural et évitons que des gens partent vivre dans les favelas de Sao Paulo, c’est la dimension sociale du développement durable.» Quant à Juliana, diplômée de l’Université du Paraná et passée par l’École Supérieure du Bois de Nantes (Loire-Atlantique), elle renchérit : « Nous avons créé 400 emplois. La filière du bois est plus porteuse que l’agriculture.» Et d’exprimer sa fierté « de voir ces arbres qui ont grandi et permettent de réduire la pression sur les autres forêts naturelles du monde, dont celle d’Amazonie.»
Parlant tous un français impeccable, ces Brésiliens font partie de l’aventure qui a démarré en 2009. L’idée est de racheter des parcelles agricoles mises en vente en respectant les procédures d’acquisition et de les transformer en autant de forêts permettant de combler les besoins locaux en bois, mais aussi pour en exporter. Ce bois à croissance rapide permet de répondre à la demande mondiale liée à la démographie : « Un hectare d’eucalyptus, c’est cinq hectares de forêt amazonienne sauvés», affirme le propriétaire.

Sa démarche, il la qualifie d’«éconologique». Derrière ce néologisme, une conviction. « C’est un concept venu du Canada qui signifie qu’on ne fera pas progresser la cause écologique en faisant des dons ponctuels, mais en prouvant que derrière les projets environnementaux il y a une véritable raison d’être économique.»

Cette approche séduit de plus en plus d’investisseurs. « Des co-investisseurs, précise t-il, car nous les associons dans nos sociétés à raison d’un par ferme de plantation» (78 % pour l’investisseur, 20 % pour SLB, 2 % pour les associés brésiliens). SLB leur fournit une méthodologie précise, qui permet de déterminer le nombre d’arbres à planter. Qui sont-elles ? « Exclusivement des personnes privées et averties en quête d’investissement socialement responsable», se félicite l’éconologiste…

Gilles Trichard | 30 Nov. 2015 (Le Parisien) 

 

Pour lire l’article sur le site Le Parisien, cliquez ici: http://www.leparisien.fr/economie/business/special-cop21-une-pme-normande-defend-la-foret-amazonienne-30-11-2015-5326147.php