On en parle

Le Brésil sera mis en évidence lors de la COP 21 pour ses forêts plantées selon l’IBÁ

Les propositions que le Brésil présentera durant la 21ème Conférence des Parties (COP 21) de la Convention des Nations Unies sur le Changement Climatique devront être identiques aux accords climatiques signés entre le Brésil et les États-Unis, mais avec des objectifs plus ambitieux. L’information a été transmise par le secrétaire en charge des Changements Climatiques et de la Qualité Environnementale du Ministère de l’Environnement, Carlos Klink.

Selon lui, le Brésil tient la place de leader international dans les négociations à propos  du climat et travaille à un haut niveau politique, avec l’aide des sociétés académique et civile, dans tous les secteurs, afin de présenter une proposition robuste et novatrice pendant la conférence, en vue de l’après 2020.  “Nous avons donné, comme l’ont dit les américains, un aperçu [un échantillon de ce qui sera présenté à la COP 21]. En ce qui concerne la restauration des 12 millions d’hectares [de forêts] jusqu’en 2030 c’est un objectif très ambitieux, car c’est la moitié de la zone d’afforestation de l’État de São Paulo.”

En accord avec le secrétaire, un des autres objectifs “ambitieux” de l’accord établi entre le Brésil et les États-Unis est l’engagement d’avoir 20% de matrice électrique de ces pays, issue des ressources renouvelables, jusqu’en 2030, sans prendre en compte la ressource hydroélectrique. “Nous sommes aujourd’hui à [nous utilisons] 9% [des autres ressources renouvelables], aux États-Unis, ce sont près de 7%, ils devront donc atteindre les 20% jusqu’en 2030. C’est dans cette direction que nous allons”, a dit Klink concernant les propositions pour la COP 21.